July 2017
S M T W T F S
« May    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

L’organisme

Au fils des ans, les gouvernements ont créé une multitude de programmes et de mesures destinés aux sans-emplois. Au départ, il s’agissait de mesures reliées au développement des régions fortement touchées par le chômage. En 1984, sont apparus les programmes d’employabilité et par la suite, les mesures actives d’intégration en emploi.

A partir de ce moment, le gouvernement ne reconnaît plus le droit au travail et la responsabilité de l’État concernant une VÉRITABLE politique de création d’emploi. On parle dorénavant d’une politique d’intégration en emploi qui responsabilise les individus en parlant de leur « employabilité déficiente» et d’une incapacité à s’adapter à la réalité actuelle du monde du travail.

En 1994, trois cent cinquante personnes participent au programme EXTRA dans le Sherbrooke métropolitain, et ce dans des conditions fort différentes tant au niveau de la formation que de l’encadrement.

La TROVEPE, organisme du secteur communautaire et populaire, s’est  questionnée sur la raison d’être de ce programme et la réalité des ressources financières et humaines de ces groupes membres. En assemblée générale, les membres de la TROVEPE ont décidé de ne pas demander aux  groupes membres de cesser d’utiliser les programmes d’employabilité, mais de maintenir les critiques à l’égard de ces programmes.

En juin 1992, les membres adoptaient un Guide d’utilisation des programmes de l’emploi et d’employabilité. Les membres s’engageaient à tendre vers l’application de ce guide et proposaient la formation d’un regroupement de ces personnes.

Une première rencontre a donc eu lieu le 15 février 1994, réunissant vingt-quatre personnes bénéficiaires du programme EXTRA. Suite à l’information donnée lors de cette rencontre, et au partage des situations vécues dans leur milieu de travail, les partcipantEs ont décidé de poursuivre la démarche en formant le groupe «Illusion-Emploi». Par la suite, pour répondre à une demande des personnes participantes à nos assemblées régulières, nous avons décidé d’élargir aux autres mesures d’employabilité et aux emplois subventionnées.

Pour nous permettre de rejoindre une plus grande partie de la population, pour poursuivre notre développement et nous coller davantage à la réalité actuelle du marché du travail, nous avons élargi notre mandat. Nous sommes devenus un groupe de défense et de promotion des droits des travailleuses et des travailleurs non-syndiqués.

Plus que jamais, nous serons présentEs, actives et actifs pour revendiquer l’amélioration des conditions de travail et de vie. Nous voulons continuer ce travail avec vous…